• par (Libraire)
    11 mai 2017

    Vers la fin des années 50 dans le Kentucky, la coutume veut que le jour de son élévation, une jeune fille regarde au fond d'un puits pour voir son futur époux. Annie Holleran ne croit pas à ses sornettes mais contre l'interdiction parentale, regarde dans le puits des Baine...pour y trouver un cadavre. Sans le vouloir, Annie a réveillé le spectre de sa tante Juna, jeune femme ensorcelante qui a fait basculer quinze ans plus tôt le destin de Joseph Carl Baine et celui de plusieurs familles.

    Alternant deux récits, celui d'Annie dans les années 50 et celui de Sarah, sœur de Juna, en 1936, Lori Roy nous entraîne dans une sombre histoire familiale ou les apparences sont toujours trompeuses. Histoire noire dont la jeune Annie est le catalyseur, la ville tremble de voir revenir Juna et ses yeux noirs qui faisaient si peur.

    Lori Roy confirme son indéniable talent d'écrivaine. Après "De si parfaites épouses" dans le Détroit bouleversé par le récent mélange racial, elle s'attaque ici avec brio à l'Amérique profonde et à ses secrets et traditions. Dans un style ciselé et toujours juste, elle donne vie à des personnages contrastés et terriblement humains, pour le meilleur et pour le pire.
    Une vraie réussite et un très gros coup de cœur.


  • par (Libraire)
    11 avril 2017

    Au cœur de la Grande Dépression américaine, dans le Kentycky, deux familles d'agriculteurs tentent de survivre. Mais une étrange affaire entre la magnétique Juna et l’aîné des frères de l'autre famille vient perturber le fragile équilibre de ces cultivateurs de tabac : les garçons Baine s'exilent les uns après les autres, laissant leur mère seule et provoquant la ruine de la ferme familiale tandis que la famille Holleran vit avec sa malédiction et sa honte, lesquelles les conduisent eux aussi peu à peu à la ruine. Seize ans plus tard, la découverte d'un cadavre vient réveiller tout cela et prouver que le feu couvait encore entre ces deux familles.
    Dans un remarquable travail de construction, le roman progresse par échos entre les deux époques. Ces échos invitent le lecteur à faire résonner les deux récits entre eux et peu à peu modifier le sens de ce qu'on vient de lire. Un très beau travail d'écriture qui installe peu à peu l'anxiété dans le cœur du lecteur car dans le monde de Lori Roy, tout est possible, surtout le pire !

    Au fil des romans, Lori Roy ne cesse d'interroger la place de la femme dans la construction de la nation américaine, sa place dans cette société très machiste que sont les États Unis, comme on a pu le voir lors des Présidentielles américaines. Dans Les Secrets de Bent Road, on abordait la question des femmes battues, de la relative indépendance des femmes selon qu'elles vivent en ville ou à la campagne. Dans De si parfaites épouses, l'auteur évoquait le rôle social des femmes, la non-évolution de leur statut dans une société en pleine modernisation des années 60. Dans J'irai mourir sur vos terres, les femmes y apparaissent comme tentatrices, mères, déesses de la nature... et sont vénérées, craintes et sacrifiées au nom de la toute-puissance masculine. Plus qu'une auteure de polar, Lori Roy est une des très grandes plumes américaines contemporaines. Couverte de prix dans son pays, elle perce peu à peu chez nous.