La vague arrêtée

Juan Carlos Méndez Guédez

Anne-Marie Métailié

  • par
    9 décembre 2021

    Caracas est considérée comme étant l'une des -si ce n'est la- villes les plus dangereuses du monde, entre les milices, les gangs qui souvent sont les mêmes, les enlèvements quotidiens, les meurtres, crimes, agressions et j'en passe. Autant dire qu'enquêter là-bas, surtout lorsqu'on est une Vénézuélienne qui est partie du pays n'est pas une sinécure. C'est un pays qui "est une destination très logique pour des gamins qui aiment voir des gens avec des drapeaux rouges et un type qui crie qu'ils doivent anéantir la bourgeoisie tout en portant une Rolex au poignet." (p.56). La critique est cinglante et elle l'est dans tout le livre. Juan Carlos Guédez Méndez n'est pas tendre, et c'est un euphémisme, avec les dirigeants de son pays qui l'ont mené a bord du gouffre et qui ont fait de sa capitale cette ville ultra-violente dans laquelle il ne vaut mieux pas traîner lorsque la nuit tombe.

    Magdalena est une enquêtrice atypique qui invoque Maria Lionza, la déesse, qui a des flash par intermittence, elle ne sait jamais vraiment quand mais toujours pourquoi : ça lui permet d'échapper à un accident, une fusillade ou l'aide dans son travail. Néanmoins, malgré cette ville et Magdalena, le roman se répète parfois, il aurait sans doute mérité d'être resserré, plus concis, il eut été plus dense et ainsi aurait passé le cap du simple bon polar pour passer dans la catégorie supérieure. Et l'écriture de Juan Carlos Méndes Guédez est parfois cash, parfois plus descriptive, elle a recours à des images fortes ou sait les faire naître.

    Bon polar donc, qui permet de découvrir le Venezuela et une enquêtrice pas commune.


  • par (Libraire)
    5 décembre 2021

    J. C. Méndez Guédez réussit la gageure d'écrire un roman dynamique et drôle (grâce à sa formidable héroïne qui n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds) mais aussi fort et tragique (la crise vénézuélienne et le portrait de Caracas, ville tristement célèbre pour être la plus dangereuse et meurtrière au monde). Un thriller très réussi au ton unique !


  • 15 novembre 2021

    Sorcière détectice efficace !

    Juan Carlos Méndez Guédez instille dans l’enquête de Magdalena des réflexions philosophiques sur la vie, qui malgré tout se fondent dans ce personnage particulier.

    Dépaysant et spéciale, voilà une détective qui évolue dans un monde que les lecteurs connaissent mal avec des méthodes peu orthodoxes, mais efficaces. De quoi avoir plaisir à la retrouver dans d’autres aventures !


  • 19 octobre 2021

    Un bon thriller au personnage atypique, au décor dépaysant.
    Magdalena n'est pas une enquêtrice Madrilène comme les autres, elle a certains pouvoirs qui lui ont été donnés par une déesse vénézuélienne. Originaire de Caracas elle va être ramenée dans cette ville qui a profondément changé et évolué dans la violence depuis son départ pour enquêter sur la disparition d'une jeune femme.