L'été slovène

Clément Bénech

Flammarion

  • 11 juillet 2013

    Le narrateur et sa compagne Elena partent en vacances à Slovénie. Un voyage pour sauver leur jeune couple, colmater les brèches et repartir sur de bonnes bases. Se donner une seconde chance dans un pays de l'est. Lui fait de l'humour, essaie de voir le bon côté des choses, même quand il leur arrive des galères. Elena se retranche, s'éloigne peu à peu. S'entourer, ne pas être seuls et quand ce moment fatidique arrive, la gêne s'installe. Naufrage d'un amour raconté avec beaucoup d'humour souvent désabusé (car l'humour est une carapace) jusqu'à ce que que l'insouciance feinte du narrateur éclate.

    Clément Bénech nous fait voyager en Slovénie mais surtout suggère dans un regard, un geste les malentendu, l'embarras éprouvé, le fossé qui se creuse irrémédiablement et les questions qui font mal. Une écriture qui va à l'économie des mot comme je les aime. Même si ce roman n'est pas parfait, il s'agit d'une jolie découverte !


  • 28 mars 2013

    Sentant que leur jeune couple commence à battre de l'aile, le narrateur et sa compagne Eléna décident de changer d'air le temps d'un voyage en Slovénie. Mais, comme souvent, fuir, ce n'est que transporter ses problèmes sous d'autres cieux et la beauté des paysages et le romantisme de Ljubjana sont impuissants à ranimer une flamme qui s'éteint peu à peu. L'été slovène n'aura pas suffi pour gommer les différences, les incompréhensions, les tensions.

    Ils ont atteint le point de bascule du couple, celui où les petites manies de l'autre, qu'on trouvait adorables, deviennent des défauts difficilement supportables. Elle le trouve égocentrique, ne rit plus à ses blagues. Il se moque de son ton professoral, de son obstination à voyager un guide touristique à la main. Il est casanier, elle aime sortir, voir du monde, se lier. Elle est battante, il a trop tendance à laisser tomber quand les choses se compliquent. Leur couple est trop jeune pour que la tendresse prenne la place de la passion. Mais ils ont décidé de se laisser une chance et quoi de plus romantique qu'un voyage en amoureux dans un petit pays à découvrir? Le voyage pourtant ne se déroule pas sans accrocs et l'étincelle a du mal à reprendre malgré leurs efforts héroïques.
    Ce court roman au ton désabusé et ironique offre un bon moment de lecture. L'humour désespéré du narrateur, la pertinence des situations, le lent naufrage du couple, auxquels s'ajoute en prime une visite guidée d'un pays qui semble charmant; tout concourt à faire de Clément Bénech un auteur à suivre.