Conseils de lecture

West

Davies, Carys

Le Seuil

19,00
par (Libraire)
16 février 2019

Quand Cy se prend pour Lewis et Clark

Nous sommes en pleine Amérique des westerns. Cy tombe sur un article relatant la découverte d'os de dimensions phénoménales. Il décide d'aller découvrir ces animaux hors norme en suivant le même trajet que Lewis et Clark. Un drôle d'aventure !


Nietzsche au Paraguay

Prince, Christophe

Flammarion

19,90
par (Libraire)
16 février 2019

La soeur de Friedrich est dans de beaux draps

La soeur de Friedrich et mariée à un grand illuminé se faisant appeler Doktor. Le doktor a décidé de créer une nouvelle Allemagne pure dans sa race, noble dans ses valeurs, au fin fond des forêts paraguayennes. Un roman tout aussi passionnant dans ses aventures que dans sa destinée catastrophique.


Né d'aucune femme

Manufacture de livres

20,90
par (Libraire)
16 février 2019

Du romanesque noir, et un tour de force

Le roman type que j'adore ! Franck Bouysse nous prend par la main pour nous faire assister à une sacrée autopsie des âmes humaines. Et moi je l'ai suivi, même quand ça faisait mal.


Le Prince charmant, c'est vous !
18,00
par (Libraire)
25 avril 2018

La femme parfaite est épuisée

Isabelle Saporta, qui nous avait habitués aux enquêtes de fonds avec des titres comme Vinobusiness et Foutez-nous la paix ! revient cette fois non pas avec un documentaire mais avec un premier roman, Le Prince charmant, c'est vous !
Elle nous raconte l'histoire d'une femme à bout, Shiva, dont le prénom évocateur emprunté au dieu hindou, est paradoxalement symbole de la masculinité. Sous son image de mère et d'épouse parfaite, elle est éreintée par une société patriarcale qui lui en demande toujours plus. Derrière la verve dont elle nous régale dès les premières pages, Isabelle Saporta, qui ne peut renier ses première amours, nous propose presque un reportage sur la condition de la femme.
Des rebondissements tellement tirés par les cheveux qu'ils ne peuvent pas être inventés à des thèmes plus importants et actuels comme la charge mentale, voire les violences obstétricales, Isabelle Saporta n'épargne personne, ni son héroïne, ni les hommes qui l'entourent, de son psy à son mari chômeur professionnel en passant par son meilleur ami gay (ou pas !). Une vraie leçon de féminisme - tardif, c'est vrai.
Un seul regret : c'est presque trop bien écrit, et certains dialogues manquent de naturel du coup.

[titre emprunté à un billet publié sur le blog Poulet Rotique : https://pouletrotique.com/2016/12/29/la-femme-parfaite-est-epuisee/]


Cinq branches de coton noir
par (Libraire)
12 février 2018

cinq branches de coton noir

Mai 1944, trois jeunes soldats américains rêvent de sauver l'Europe et de défendre les valeurs américaines... mais la noirceur de leur peau leur interdit le champs de bataille ! jusqu'au jour où la sœur de l'un d'entre eux découvre l'existence d'un mystérieux drapeau américain, la fameuse bannière étoilée, qui daterait de la Guerre de Sécession et qu'un dignitaire SS se serait arrogée. Nos trois protagonistes vont alors intégrer la fameuse brigade des Monument's men, ces gars qui tentaient de récupérer les œuvres d'art spoliées par les Nazis ; mais leur parachutage se fait en même temps que le Débarquement et leur progression s'avère difficile...

Grâce à un scénario habile et intelligent, les deux auteurs nous montrent la très lente progression des droits des gens de couleurs aux États-Unis depuis la guerre de Sécession jusqu'à nos jours. Cette bande dessinée est certes un récit de guerre mais une guerre bien plus longue que la seconde guerre mondiale. Le dessin fin et pudique de Cuzor ne verse jamais dans le pathos tout en n'omettant rien de la rudesse de cette lutte et de l'horreur des champs de bataille. Une épaisse bande dessinée de près de 170 pages ambitieuse et réussie !