Conseils de lecture

Eleanor & Park
16,90
par (Libraire)
16 avril 2016

There is a light that never goes out

Park fait tout pour se fondre dans la masse, ni trop cool, ni trop ringard. Eleanor, aussi rousse que ronde, détonne dans le paysage un peu malgré elle. Ils se croisent, se côtoient sans se parler pendant des semaines, jusqu'au jour où l'évidence les frappe en plein cœur, comme un coup de foudre à retardement. Tandis que Park apprend à s'émanciper du carcan de normalité qu'il s'est imposé à lui-même, il va devoir aider Eleanor à s'échapper d'un environnement familial toxique.
Ces deux adolescents vont chacun apprendre l'un de l'autre, lui à se lâcher un peu plus, elle qu'il est normal d'aspirer à un peu sérénité. A lire en écoutant un disque de The Smiths, bande-son idéale de cette très belle histoire d'amour.


Mémoire de fille
15,00
par (Libraire)
16 avril 2016

Mémoire de fille

Un nouveau roman d'Annie Ernaux est toujours un événement littéraire ! Et cette fois-ci d'autant plus qu'elle explore les deux années, entre ses 18 et 20 ans, qui feront d'elle l'écrivain qu'elle est devenue.
Annie D n'a pas encore 18 ans lorsqu'elle quitte le cocon familial pour le première fois : elle va être monitrice pour enfant, pendant deux mois, loin de chez elle. En 1958, pour cette bonne élève, demie-pensionnaire (car elle rentre manger chez maman!), élève dans une institution catholique (non mixte évidemment), découvrir la liberté totale, le mixité, la sexualité, l'alcool... tout à la fois, quel choc ! Quel amusement mais aussi quelles erreurs dont elle gardera les stigmates longtemps, dont elle aura du mal à se remettre.
Annie Ernaux tente d'approcher au mieux la jeune fille qui fut elle autrefois grâce à un subtil mélange entre je et elle, parce que cette Annie n'est pas elle mais elle l'a été et a façonné l'Annie d'aujourd'hui, sans doute une des plus grandes écrivaines françaises.


Arctique

Vincent Munier

Kobalann

par (Libraire)
15 avril 2016

Arctique

Vincent Munier est un aventurier, mais c'est avant tout un grand photographe animalier qui court l'aventure dans les endroits les plus improobables afin de nous présenter les plus belles photos d'un monde fragile, où l'homme est souvent un intrus.
Dans son dernier ouvrage, ce grand chasseur sans arme part à 400 km au nord du dernier voyage inuit à la recherche du « fantôme de la banquise » comme l'appellent les Inuits, le loup blanc. Il photographie aussi les lapins arctiques, les renards, les chouettes... qui n'ont jamais vu l'homme à cette latitude et se laissent photographier sans fuir. Tous ces animaux sont blancs ou presque : Vincent Munier travaille en couleur et pourtant son album est essentiellement en noir et blanc.
Un ouvrage exceptionnel, pour tous les amoureux de la nature et de la photographie.


Le fils
9,20
par (Libraire)
15 avril 2016

le fils

D'abord, il y a le patriarche, Eli, enlevé puis élevé par les Indiens, avant de revenir vers le monde des Blancs et de devenir le plus grand propriétaire de ranch du Texas puis le plus grand magnat du pétrole. Ensuite il y a le fils, qui ne comprend pas le monde de la Frontière et sa sauvagerie. Enfin, il y a l'arrière-petite fille, très riche héritière d'un monde qui se délite mais qu'elle ne parvient pas à réparer. Sans doute parce qu'il n'y a plus rien à réparer : les valeurs qui ont dominé ce monde de cow-boys ont disparu, la terre est devenue stérile à force de sur-exploitation, le pétrole s'épuise peu à peu... A travers cette grande fresque sur l'histoire du Texas, Philipp Meyer nous brosse un portrait de l'Amérique et même de l'Occident en général.
Un roman qui donne de l'épaisseur à l'Histoire et qui raconte l'effondrement de ces cultures qui épuisent peu à peu ce sur quoi elles ont grandi et prospéré.


Les cahiers de Delphine
16,00
par (Libraire)
15 avril 2016

Les Cahiers de Delphine

Quatre petits cahiers réunis dans un coffret, soit un cahier par saison pour décliner les aliments du moment à cuisiner simplement et ingénieusement.
Pour le printemps par exemple, Delphine vous propose une caesar salade au chou blanc, des petits navets au citron, des samossas aux épinards et au chèvre frais, du lapin confit à l'ail nouveau, du carpaccio d'ananas, du clafoutis aux cerises (évidemment!) et tant d'autres recettes simples et savoureuses. Delphine cuisine les restes et aussi les fanes parce qu'acheter de bons aliments, ça coûte cher, alors autant en perdre le moins possible !
Des recettes courtes, faciles à réaliser, inutile d'avoir beaucoup de matériel pour ces plats qui sont faits pour le quotidien et les rencontres entre amis. La cuisine de Delphine est généreuse, conviviale et à la portée de tous.
Ces recettes qui étaient éparpillées dans les différents numéros de la superbe revue culinaire 180°C sont maintenant réunies pour une utilisation plus simple. Idéal pour renouveler efficacement ses recettes sans se ruiner.