Virginie S. (Libraire)

Article 353 du Code Pénal
8 février 2017

Dans un coin désolé du Finistère, Martial Kermeur pousse à la mer un promoteur immobilier véreux.
Immédiatement, il est déféré devant un juge face auquel il déroule l'enchaînement des faits qui l'ont conduit à ce geste fatal.Tanguy Viel dépeint alors tout le désarroi, la colère et l'humiliation d'un homme pris dans un piège financier, un homme floué, terrassé par le poids de ses échecs, un homme qui l'espace d'un instant,
a voulu croire en un avenir meilleur. Mais désormais l'avenir est hypothéqué… A moins que...
Entre roman noir et tableau social, on retrouve avec bonheur un auteur au sommet de son art.

Boussole, Prix Goncourt 2015

Prix Goncourt 2015

Actes Sud

21,80
7 février 2017

L’invitation au voyage…

Musicologue et orientaliste, F. Ritter convoque ses souvenirs lors d’une nuit d’insomnie. Souvenirs érudits qui évoquent les écrivains, chercheurs, musiciens et aventuriers épris d’orient, souvenirs amoureux sur les traces de l’insaisissable Sarah. Une merveilleuse invitation au voyage entre Orient et Occident. Magnétique.

Le grand marin

Éditions de L'Olivier

19,00
7 février 2017

L’ivresse du grand large.

Lili, silhouette frêle et allure de moineau rêve d’embarquer sur un bateau de pêche en Alaska. Là-bas, elle veut conquérir sa place parmi les marins, se colleter avec la mer, ne pas démériter dans ce monde d’hommes. Elle nous plonge ainsi au cœur d’un univers sauvage et abrupt dont on émerge un peu plus vivant.
Enivrant

Un chemin de tables
7 février 2017

Je me suis régalée !

Quel que soit le sujet quel que soit le propos, Maylis de Kerangal réussit à nous happer.
Cette fois, c’est dans les pas d’un jeune cuisinier autodidacte, Mauro, qu’elle nous embarque, pour nous faire découvrir à travers ce parcours singulier, les coulisses des restaurants petits ou grands. Un chemin de vie passionnant.

Mémoire de fille
7 février 2017

Regards croisés.

A. Ernaux revient sur l’été de ses 18 ans où elle fit l’expérience du désir de l’autre. De cet épisode elle mettra 2 ans à se relever et gardera longtemps les stigmates. Quand Ernaux se raconte ce n’est jamais par narcissisme mais c’est comme un miroir qu’elle tend à l’autre où se reflètent nos histoires singulières.