Rencontres

À venir

Tous les événements

Le , L'Autre Monde

Monsieur Sénégal, est l'histoire d'Amadou Lou, ancien tireur sénégalais, qui se retrouve en pleine Franche-Comté au lendemain de la première guerre mondiale. Il y suit son major, médecin de son état, sans enthousiasme mais par fidélité. Monsieur Sénégal sera le roman de cet africain dans la France rurale. Loin d'être une caricature, ce roman est touchant dans son évocation de la campagne du début XXème siècle, de ses habitants loin d'être abrutis face à l'inconnu.Et pourtant.. Ils ont été largement soumis aux théories colonialistes.

À partir de 1986, fortement encouragé par Jean Anouilh, Antoine Rault se met à écrire des pièces de théâtre. Le succès de sa pièce Le Caïman (Grand prix de l’Académie française 2006) lui permet depuis de se consacrer entièrement à la littérature et au théâtre. En 2010, il signe son premier roman Je veux que tu m’aimes. Il reçoit de nombreux prix, dont le prix Maurice-Genevoix en 2017 pour La danse des vivants, ainsi que deux Molière en 2009 pour Le Diable rouge. Monsieur Sénégal est son septième roman.

Événements passés

Archives

Le , L'Autre Monde

Bénédicte Vergez-Chaignon est historienne. Elle a travaillé de 1989 à 1999 avec Daniel Cordier pour sa suite biographique sur Jean Moulin. Sa vie de Pétain lui vaut le grand prix de la biographie politique et le prix de la biographie du Point. Récemment elle a participé au "Fantôme de Pétain" et vient de publier "Colette en guerre" et "Les Français dans la guerre, archives du quotidien, 1940-1945".

"Les français dans la guerre" présente, en couleurs, les cinq années de la seconde guerre grâce à des documents originaux et à des photographies inédites ou méconnues, qui restituent dans le moindre détail cette histoire, du traumatisme de la défaite à la victoire et au retour d’une vie normale.

Alors que Colette est plus que jamais au cœur de notre littérature, la seconde guerre mondiale restait dans sa vie empreinte d’un halo de mystère et de beaucoup de rumeurs. Bénédicte Vergez-Chaignon, passionnée par son œuvre, s’est emparée du sujet. Et son enquête nourrie d’archives en grande partie inédites nous entraîne dans le quotidien de la célébrité, dans les pas d’une Colette bien plus sensible à l’actualité qu’elle n’a jamais voulu l’avouer, bien plus fine politique qu’elle ne consentait à le reconnaître…

Durant cette rencontre nous passerons de la guerre de Colette à celle des français, et cela promet d'être sacrément passionnant.


Dans le cadre des Petites Fugues
Le , Le Relai.s des Futurs

Manon Fargetton n’en finit pas de nous surprendre et de se réinventer. Après s’être fait connaître dans le genre de la fantasy et de la littérature jeunesse (Le Suivant sur la liste, L’Héritage des Rois-Passeurs) et avoir traité dans ses derniers romans de sujets plus réalistes et intimes (Quand vient la vague, À quoi rêvent les étoiles), elle se tourne aujourd’hui vers un public plus adulte en publiant aux Éditions Héloïse d’Ormesson une autofiction intitulée Tout ce que dit Manon est vrai.

Rencontre organisée dans le cadre des Petites Fugues.


Le , L'Autre Monde

Grand reporter, animateur de radio, journaliste, il est l’auteur d’une multitude de reportages à l’étranger, maintes fois primés(prix Albert Londres, prix Bayeux des Correspondants de guerre).

Voici le début de son ouvrage : « Je suis né dans une tombe. Pas un simple trou pioché dans la terre, mais une chambre rectangulaire toute blanche avec des murs passés à la chaux, un carrelage sanitaire où mon père était couché, nu, sur une dalle de marbre, enroulé dans un drap blanc. Il avait l’air détendu. Quand je l’ai embrassé, il avait la peau tiède et j’ai compris qu’il était mort. Abattu d’une balle de gros calibre dans le dos par les tueurs qui guettaient. Je ne le savais pas encore mais il me faudrait toute une vie d’adulte, un livre entier, pour trouver un sens à ce chaos primaire. Où que je sois, quoique je fasse, sur un ring de boxe, ou à pied sur la ligne verte de Beyrouth ou à Bagdad sur Euphrate, dans Jérusalem la maudite ou Sarajevo l’assiégée, dans les banlieues obscures de l’islam, au cœur d’une forêt d’Amazonie ou des charniers du Rwanda, je n’aurais pas d’autre choix que de chercher encore et encore à résoudre la même énigme de l’ombre. A oublier la nuit et à chercher la lumière. »

L'homme m'a bouleversé et fait rire lors de la présentation de "Oublier la nuit". Le texte m'a profondément touché par son humanité, un hommage appuyé à tous ceux qui luttent pour donner de la lumière dans ce monde. Jean-Paul Mari viendra nous parler de son choix du journalisme de terrain, et de ses nombreuses et exceptionnelles expériences. Je ne peux que vous inviter chaleureusement à rencontrer cette personnalité magnétique, drôle et avide de partage.